Béton armé : l’essentiel à savoir

Béton armé : l’essentiel à savoir

On retrouve le béton armé dans la plupart des constructions modernes. Il est apprécié pour sa grande résistance, sa solidité et sa durabilité inégalée, raison pour laquelle il figure parmi les matériaux de maçonnerie les plus utilisés pour réaliser des travaux de gros œuvre. Voici tout ce qu’il faut connaitre sur le béton armé.

Le béton armé : quèsaco ?

D’un point de vue concret, il s’agit d’un matériau composite constitué de béton coulé sur une armature d’acier. Donc, sa structure ainsi que sa résistance à la compression et à la traction ont été renforcées. Le béton armé est généralement utilisé dans les ouvrages nécessitant une grande résistance à la traction. Grâce à ses armatures métalliques renforcées, il peut supporter de lourdes charges ou de grandes forces de compression. À noter que la résistance (la contrainte maximale en compression) du béton armé est définie par la compression. Elle est exprimée en MPa.

Quelles sont les caractéristiques du béton armé ?

Le béton et l’acier sont donc les principaux composants du béton armé. Ce dernier est présent dans la plupart des fondations et des dalles (une dalle de garage, par exemple). La raison est simple, le béton armé peut supporter une importante force de compression ou de traction. Les aspérités offrent une bonne adhérence entre l’acier et le béton. Les armatures métalliques, quant à elles, procurent de la résistance au béton armé. Elles peuvent mesurer jusqu’à 12 m de long. En ce qui concerne leur diamètre, il se situe entre 5 à 50 mm. Les armatures du béton armé peuvent prendre différentes formes (barres droites, treillis soudés, préassemblées en cages ou en panneaux).

Quels sont les avantages et les inconvénients du béton armé ?

Le béton armé possède de nombreux points forts qui n’ont rien à voir avec ceux du béton classique. Comme il a été déjà mentionné, ce matériau composite bénéficie d’une grande résistance à la compression et à la traction. C’est pourquoi il est utilisé dans les ouvrages qui demandent une résistance élevée à la traction. Il s’agit généralement des dalles, des poteaux, des poutres, des voiles et des fondations. Le béton armé est d’ailleurs facile à manipuler et à mettre en place. Il facilite donc le travail des artisans maçons qui travaillent sur un chantier de construction.

Outre sa grande résistance à la compression et à la traction, le béton armé peut également résister au feu. De ce fait, certaines parties d’une maison composée de ce matériau composite peuvent survivre à un incendie, et il sera plus facile de réaliser des travaux de reconstruction. Il suffit de remplacer les matériaux qui ont été dévorés par les flammes. De plus, le béton armé est très robuste par rapport à l’acier ou au béton classique, sans parler de sa grande durabilité. Quoi qu’il en soit, il présente tout de même quelques inconvénients. Malheureusement, il est plus lourd que le béton ordinaire. Et ce n’est pas tout, il est difficile d’apporter une modification à l’ouvrage une fois celui-ci achevé.